Éviter une chute ? 5 conseils avec notre experte en prévention, An.

septembre, 21st 2022
By: An Van Wesenbeeck
Tags:

On veut toutes et tous continuer à vivre le plus longtemps possible dans son petit chez-soi. Mais au fil des années, on se rend compte qu’on n’a plus le même corps qu’à ses seize ans. Et la probabilité d’une chute augmente aussi. Mais il est souvent possible de facilement éviter une telle chute, en faisant attention à de petites choses. Cela fait des années qu’An Van Wesenbeeck, experte en prévention de chutes de Nobi, aide les personnes âgées à atténuer la gravité d’une chute, et même à prévenir la chute elle-même. Elle nous donne 5 conseils de base applicables pour tout le monde.

  1. Croire en soi.

On peut faire plus que ce que l’on croit pour éviter des chutes. Rien que le fait de savoir ça peut donner la force d’avoir davantage confiance en soi dans la vie de tous les jours.

  1. Bouger plus, s’asseoir moins.

Un corps qui bouge régulièrement aide à garder un meilleur équilibre et à contrôler sa motricité. Il n’y a même pas besoin de forcer pour obtenir des résultats. Mieux vaut avancer étape par étape, et ne pas renoncer après un revers, car même un peu d’exercice est mieux que rien du tout. La clé est dans la variété : par exemple, lisez calmement un livre un jour, pensez à faire le repassage debout le lendemain, et terminez la semaine avec une petite balade.

  1. Admettre sa peur des chutes, sans vivre dans la peur.

À partir d’un certain âge, on commence à avoir un peu peur de tomber, et il n’y a aucune honte à avoir. Le problème est cependant évident : quand on a peur de tomber, on va moins bouger. Mais bouger moins réduit la force musculaire et l’équilibre, ce qui entraîne une plus grande probabilité de chute. Essayez de briser ce cercle vicieux en reconnaissant que cette peur est une réalité, et parlez-en avec d’autres personnes. Cela aide à se motiver mutuellement.

  1. Dire non aux somnifères.

Essayez de conserver le sommeil le plus naturel possible. C’est souvent plus simple à dire qu’à faire. Mais si possible, il est préférable d’arrêter les somnifères, qui augmentent la probabilité de chute.

  1. Vivre plus intelligemment chez soi.

La différence se fait parfois dans les détails. On peut privilégier des pantoufles plus stables plutôt que de gros chaussons glissants, car cela donnera plus d’adhérence en marchant. Pensez à nettoyer régulièrement les verres de vos lunettes. Faites attention à ce que les coins de la moquette ne se recourbent pas. Déplacez les meubles ou autres objets contre lesquels il est facile de se cogner. Si vous faites attention à ces détails et que vous aménagez intelligemment votre environnement de vie, vous réduisez la probabilité de chute.

Ces quelques conseils vous aident à vivre plus en sécurité et avec davantage de confiance en vous. Mais on ne peut pas exclure totalement la probabilité d’une chute. C’est là qu’une technologie intelligente comme Nobi peut faire la différence. Si vous tombez, la lampe appelle directement des secours. Vivre de manière plus consciente, prendre ses précautions, et savoir qu’il y a toujours une présence pour vous aider : tout cela fait que vous pourrez vivre plus longtemps de manière autonome.

Fièrement soutenu par