La maison de repos ‘Gerstjens’ à Alost installe ses toutes premières lampes intelligentes

mai, 4th 2022
By: Nobi
Tags:

Alost, mai 2022 – C’est une lumière des plus symboliques qui s’est allumée ce matin à la maison de repos ‘Gerstjens’. Les toutes premières lampes intelligentes Nobi sont installées et vont aider le personnel soignant à assurer le bien-être des résidents 24h/24 et 7j/7 dans les années à venir. Les lampes aident d’une part à proposer des soins encore plus ciblés, et contribuent d’autre part à soulager les 40 membres du personnel soignant de tâches répétitives, ce qui leur donne davantage de temps pour se concentrer sur les tâches qui font vraiment la différence dans la vie et pour le bien-être des résidents. L’achat de lampes Nobi est un choix mûrement réfléchi de la part de l’institution ‘Gerstjens’, qui veut continuer à garantir en permanence des soins de qualité pour les personnes âgées, malgré le tsunami du vieillissement de la population qui augmente jour après jour la pression sur le personnel soignant. « Il y a aujourd’hui plus de 6000 offres d’emploi qui ne trouvent pas preneur dans le secteur. La technologie va jouer un rôle de plus en plus primordial dans les années à venir », estime Mathieu De Wulf, directeur de la maison de repos ‘Gerstjens’

Retrouver l’aspect chaleureux des soins 

Avec Nobi, l’objectif de la maison de repos ‘Gerstjens’ est de soulager le plus possible son personnel soignant de tâches répétitives. Cela permet de récupérer un temps précieux pour des tâches plus chaleureuses qui font une vraie différence dans la vie et pour le bien-être des personnes âgées. L’intégration de Nobi avec des appareils tels qu’une balance intelligente ou un tensiomètre offre bien sûr des données complémentaires sur la santé du résident, mais permet aussi la saisie automatique de ces données, ce qui évite au personnel de perdre du temps à encoder toutes les mesures manuellement. Nobi aide le personnel soignant à ne plus ‘courir après le temps’, en leur donnant davantage de contrôle sur la sécurité et le bien-être des résidents. À terme, la lampe aidera même à prévoir un possible souci de santé des résidents, pour qu’on puisse l’éviter et adapter préventivement l’environnement.

 

‘La technologie est un partenaire essentiel pour mes équipes’

Mathieu De Wulf, directeur de la maison de repos ‘Gerstjens’, réalise bien l’importance de la technologie : « Pour moi, la lampe Nobi éclaire aussi l’avenir. On envisage ce qu’il est réellement possible de faire, en continuant à croire, malgré un contexte difficile, que nous pouvons encore faire plus pour le bonheur des résidents. Je connais l’univers des maisons de repos depuis mes 12 ans, au travers de la résidence de mon père. J’ai ensuite décidé de continuer à porter sa vision : proposer des maisons de repos où les personnes peuvent vivre leurs vieux jours de manière digne, sûre et vraiment heureuse. »

Ces dernières années, cette ambition n’a rien eu d’évident. Le nombre de personnes âgées continue d’augmenter, et le secteur perd chaque jour des collaborateurs engagés, ce qui ne fait qu’accentuer la pression sur le reste des équipes. Mathieu De Wulf : « Je pourrais m’apitoyer sur le sujet, mais je ne m’arrête plus à ça. Au sein de la maison ‘Gerstjens’, nous allons de l’avant et utilisons notre énergie dans des solutions. Je vois ainsi la technologie comme un partenaire essentiel de mes équipes, pour les aider à proposer des soins encore plus ciblés à nos résidents. J’envisage dès maintenant l’avenir avec confiance. Les sombres nuages du vieillissement de la population vont sans doute continuer à défiler au-dessus de nos têtes. Mais je ne laisserai jamais leur obscurité gagner ma maison de repos. »

Les résultats du projet pilote encouragent à aller plus loin

Nobi est une lampe qui bénéficie d’un auto-apprentissage, ce qui signifie dans la pratique qu’elle a besoin de quelques semaines pour fonctionner de manière optimale. Les résultats du projet pilote mené pendant les premières semaines sont d’ores et déjà positifs. Ainsi, depuis le début, Nobi a détecté plus de 40 chutes dans les 15 chambres où la lampe était testée. Les résidents ont en moyenne reçu une aide en 5 minutes. Pour certains résidents, cela a fait la différence entre la vie et la mort. Pour d’autres, cette réactivité leur a permis de gagner plusieurs années de vie de qualité. La rapidité pour apporter une aide est cruciale. Plus les personnes âgées restent longtemps au sol, plus elles perdent des années de vie de qualité. Le projet pilote au sein de la maison de repos ‘Gerstjens’ était un test important pour CARE-ION, le groupe de soins dont ‘Gerstjens’ fait partie, comme le confirme Johan Maris, COO de CARE-ION : « L’avenir des soins aux personnes âgées commence aujourd’hui. Chez CARE-ION, nous investissons dans des soins toujours plus ciblés et individuels, en mettant en parallèle tout en œuvre pour que nos résidents se sentent vraiment chez eux. La technologie et l’innovation sont deux vecteurs essentiels qui peuvent faire une grosse différence, pour les résidents comme pour le personnel soignant. Les résultats de Nobi le démontrent. Le déploiement des lampes intelligentes Nobi va être évalué dans les mois à venir dans nos résidences, où l’innovation en faveur des soins aux personnes âgées reste toujours une priorité. »

Réagir aux nombreuses chutes non signalées

L’entrée en service officielle des lampes Nobi est un moment important pour la maison de repos ‘Gerstjens’, mais aussi pour la scale-up Nobi elle-même. Roeland Pelgrims, co-CEO de Nobi : « Après deux années de développement, Nobi peut enfin passer de la théorie à la pratique. Ainsi, grâce à CARE-ION, nous pouvons aider les personnes âgées encore plus rapidement après une chute, pour sauver un maximum d’années de vie de qualité. Nous aidons également le personnel soignant à détecter des chutes qui n’auraient jamais été remarquées auparavant. Nous savons en effet que de nombreuses personnes âgées qui sont tombées mais ont réussi à se relever seules, ne mentionnent pas toujours cet incident au personnel soignant. C’est parfois lié à une certaine gêne, mais aussi au fait qu’elles ne réalisent pas que de plus petits incidents – apparemment anodins – peuvent parfois avoir de graves conséquences. Le nombre de chutes détectées pendant notre premier projet pilote le confirme. Avec Nobi, Mathieu et ses équipes peuvent dorénavant proposer une aide encore plus rapide après une chute, mais aussi avoir un aperçu complet de l’ensemble de ces incidents : même des événements moins marquants qui, sans Nobi, n’auraient pas été détectés avant des mois, quand c’est bien souvent trop tard. »

Fièrement soutenu par